Jeudi 3 mars – de Koh Kood à Koh Chang

Bon, enfin un peu d'action !
Hier, nous avons réservé nos places sur le speed boat vers Koh Chang. Alors à 8h30, nous sommes assis sur ce petit ponton du khlong Chao, il fait déjà trop chaud et tout va aussi lentement qu'on peut le supposer.

Enfin, un peu avant 9 heures, le bateau accoste. Nos sacs sont rapidement embarqués, suivis par les quelques passagers de ce petit matin.

Les deux énormes moteurs hors-bords ronronnent dans le petit canal. Nous passons devant un ou deux hôtels très chics, avant de franchir la passe pour gagner la haute mer.
En fait de haute mer, nous faisons quelques haltes le long de la côte, pour ramasser d'autres passagers avant de filer vers le nord.


Les moteurs ont cessés de ronronner et se sont transformés en étalons fougueux. La mer est calme, le pilote met la gomme, nous filons comme le vent.

Nous passons entre Koh Mak et Koh Rang, faisons une rapide halte à Koh Wai pour échanger quelques passagers.
Les hauts contreforts de Koh Chang, la deuxième plus grande île du royaume, s'étirent sur un horizon nuageux. 
Le bateau accoste le quai de Bang Bao tout au sud de l'île. 
Ce quai est tout entier construit de restaurants, boutiques et succursales de clubs de plongée.
Les bagages récupérés, nous montons dans le pick-up qui va desservir les hôtels réservés par les passagers.

Nous arrivons rapidement à Elephant bay, qui est loin de l'agitation des plages des fêtards ou de celles des routards babacoolesques, un peu trop proches de notre Mère la Terre.

Il y a tellement de choix offerts sur Internet que nous nous sommes virtuellement perdus.
Le hasard, une rencontre australienne, le prix de la chambre et la seule condition exigée par André : plus de plages, je veux une piscine ! nous ont fait choisir ce petit hôtel. Je crois que les mouches de sable ont eu raison de notre appétit de sable fin…

L'Elephant Bay Resort est joliment entouré de bungalows aux couleurs toutes différentes. C'est vraiment charmant et bien aménagé. Les chambres sont propres, le lit confortable et la piscine à la hauteur de nos attentes.

Nous louons une mob à la voisine qui est aussi la matrone gérante de la laverie locale. 
Ses machines à laver vident leurs eaux bleues et savonneuses directement sur le sentier, une drôle de rivière serpente entre les hautes herbes qui ont déjà connu un arrosage plus naturel.

La route vers le nord est très sinueuse, elle grimpe et descend abruptement à travers d’immenses forêts impénétrables. Il faut se montrer prudent, nous sommes loin des balades îliennes le nez en l'air les cheveux aux vents…

Ici, il y a des voitures, du monde et beaucoup de virages avec des grosses falaises et des arbres démesurés de chaque côté de la route. 

Un resto plein de poulets grillés nous attire de ses fumets délectables. Sur les braises rougeoyantes des monceaux de volailles finissent de roussir. 
Tout ici invite à une pause repas bien méritée, les gallinacées sont grillées à point, la sauce arrache juste ce qu'il faut, et le service est agréable.

Tours et détours sur la route de la côte ouest, plages et piscine. 

Une journée classique à Koh Chang.



.


Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...