Dimanche 6 mars – À l'eau, à l'eau !

100 mètres de long, 15 de large pour un peu plus de 1650 tonnes, le bateau de débarquement américain USS LST-898 a été construit en 1944. 
Ce n'est qu'en 1955 que l'anonyme navire est baptisé USS Lincoln County. 
Il participe à quelques missions du côté de la guerre de Corée avant d'être désarmé en 1961, puis cédé à la Marine thaïlandaise l'année suivante.
Il change une dernière fois de nom pour devenir le HTMS Chang, et reste actif jusqu'en 2006. 
Après 62 ans de bons et loyaux services, le bateau est entièrement nettoyé de ses peintures, carburant, et autres matières nuisibles puis la coque percée de quelques trous judicieusement disposés.
Il est sabordé le 22 novembre 2012 au sud-ouest de Ko Chang pour devenir l’attraction sous-marine principale du Golfe de Thaïlande.

Bon, ben c'est là que je vais plonger aujourd'hui. 

L'ambiance à bord du bateau de BB Divers est sympa, l'organisation rodée et tout se passe parfaitement bien. 
Nous nous faisons la main sur deux sites relativement tranquilles. 
Petits jardins de coraux, quelques poissons et tortues, les lieux sont quand même un peu désolés et par endroit, les coraux sont tous morts. Pas de quoi fouetter un poisson-chat.

Après un délicieux repas bien épicé, nous attaquons la pièce maîtresse de la journée. 
Notre bateau est au mouillage sur la bouée de l'épave. Nous nous mettons à l'eau, le courant est soutenu, mais en nous halant le long de l'amarre, nous arrivons facilement au cordage accroché au mat de l'épave.

À trois mètres sous la surface, le fanal du nid de pie nous accueille, puis nous descendons le long du mat.
En longeant le pont tribord vers l'avant, nous descendons un peu sur la proue en frôlant les 30 mètres avant de revenir visiter la plage arrière. 
Les plongeurs de notre palanquée sont arrivés à la limite de sécurité de leur air en canne. Seule ma binôme et moi avons encore de quoi tenir de précieuses minutes pour terminer la visite. Le chef de palanquée me donne son blanc-seing pour poursuivre la plongée. 
Je ne me fais pas prier pour visiter l'intérieur de la passerelle et me perdre dans des rêveries de marin.

Il est temps pour nous aussi de remonter vers la surface. 
Nous gravissons les échelons du mat, résistons au courant et observons la vie marine qui a pris possession de cet opportun récif surnaturel. Ah, qu'il est bon de se replonger dans l'essentiel !
...
Je retrouve mon binôme terrestre confortablement installé au bord de la piscine. 
Ce soir, nous ne nous éloignerons pas de notre camp de base. Il y a de très bons petits restaurants dans ce petit coin tranquille de l'île.






.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...