Jeudi 11 février - Nyaung Shwe - Relax

Réveil sans stress, il est enfin possible de donner et prendre des nouvelles, car ici, le réseau Internet fonctionne et, est performant. 

Le petit-déjeuner est à la hauteur des standards auxquels nous nous sommes habitués. 
N'était du jeune homme musclé, tatoué et carrément macho qui hurle la même chanson depuis hier soir, cet endroit est parfait. 

Nous n'avons rien prévu de plus excitant aujourd'hui que de faire un tour dans le bourg, et voir ce fameux marché qui fermait hier à notre arrivée. 

Recouvert de bâches en plastique, il propose fruits, légumes, à profusion, avec une nette dominance de l'avocat sur les étals. Il y en a de toute taille, du vert le plus clair au brun foncé, des ronds ou des ovales, des gros et des petits. 
Depuis quelques jours, nous nous régalons de salade d'avocats et de guacamole, un vrai délice. 

Des vendeuses sont joliment décorées par leurs innombrables tissus très colorés, longyis, foulards, couvertures, tissus plus épais pour mettre sur la tête. Dans un coin un peu plus sombre, des femmes empaquettent du charbon de bois dans des grands sacs. 

Plus loin, ce sont d'abord les odeurs qui nous mettent en éveil, puis, nos yeux sont chaleureusement invités à plonger dans le safran du curcuma et l'ocre des piments broyés. 

Des dizaines de superbes sacs tressés, encore des tissus, un enfant est tout sourire avec une grosse tranche de pastèque dans les mains. 

Au fond du marché, les viandes et poissons. Pêle-mêle, poissons du lac frétillants, anguilles agonisantes, canards et poulets morts se côtoient au soleil. 
Sur un énorme billot de bois, un homme finit de trancher un gros bout de viande dont l'origine nous est inconnue. 

Vite, la section bouquets de fleurs nous sauvent de ces émanations sanguinolentes, qui sont un peu difficiles à supporter le matin. 

Gros tas de feuilles de thé vert, kiosques de noix d'arec tranchées, feuilles de bétel en rosace et chaux débordant de son contenant en calcaire. 
Épices, noix, féculents et riz sont tous mesurés avec une boite de conserve ou un bout de tuyau en plastique. 

Je ne peux résister à l'achat d'un fagot de bois d'allumage qui sent incroyablement bon. Cheerot vendu à l'unité ou en jolis paquets, sentant la banane, le miel, ou au tabac pur, ils sont comme des cigarillos, très légers au goût. 

Dans des bassines, des paillettes blanches nous intriguent. On dirait de la lessive, mais en tombant sur une dame qui parle un peu anglais, nous comprendrons que ces paillettes sont utilisées pour mettre dans la nourriture. Très utilisé en Asie, le glutamate monosodique ressemble donc à ça… GSM, MSG, glutamate de sodium, ou glutamate monosodique, il est un exhausteur de goût apportant le fameux goût umami. 
Il existe de façon naturelle dans les aliments, mais comme les industriels aiment exagérer, il en ont créé du chimique. Puisque non-naturel, le GSM est souvent indiqué absent des plats préparés dans certains restaurants. 
D'une façon ou d'une autre, en Asie, on va en retrouver presque partout aussitôt qu'on se met à table. 

Un étal offre tout ce qui se fait de tranchant, couteaux, faucilles, machettes, ou ciseaux. Ces outils sont tous fabriqués sur le lac, ou ses environs.
Plusieurs boutiques de souvenirs proposent des laques, des objets usuels comme des vanneries en bambou, des poids pour balance, des cloches en bronze ou des longues aiguilles en métal destinées aux tatouages.

Nous quittons ce marché très coloré et longeons le canal qui relie la ville au lac Inle. Plusieurs personnes nous arrêtent pour nous demander si nous voulons un bateau pour demain matin. Nous acquiesçons et demandons les prix à tous ces charmants bateliers sans prendre de décisions. Nous tombons sur une dame un peu voleuse, des jeunes hommes un peu allumés au bétel, avons négocié des prix et avons promis de revenir demain matin. 

Le soleil se couche et l'activité sur le canal bat son plein.
Finalement, juste avant de rentrer, un monsieur avec une tête super sympathique, un beau sourire et un bon verbe anglais nous propose lui aussi la balade sur le lac.
Il demande moins cher, nous montre le bateau, fait le tour de la carte avec moi, confirme que je ne ferais pas le circuit classique des touristes, etc. 
Pour 20 000 K, son neveu nous promènera sur le lac et nous fera visiter ses villages. Je lui promet d'être là demain matin.

.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...