Plaintes de novembre

Même les enfants savent...
Une fois n'est pas coutume, je vais me plaindre...
Novembre, doux mois des premiers froids, des pluies désagréables qui vous glacent le sang, des premiers flocons qui agacent les roues de mon scooter, du soleil qui joue à cache-cache avec les longs rubans de nuages gris et menaçants. Mois du changement d'heure et du sempiternel débat sur son efficacité. Des parents qui se plaignent de l'effet négatif sur le sommeil de leur progéniture, mais qui n'hésitent pas à franchir les fuseaux horaires pour leurs vacances.
Le mois des feuilles mortes qui se ramassent à la pelle et qui menacent l'équilibre déjà fragile de mon deux roues essoufflé.
Les feuilles mortes justement... C'est quoi le problème des feuilles mortes sur ton petit carré de jardin ? Laisse ces feuilles se décomposer tranquillement et nourrir ton gazon. Personne ne viendra vérifier sous les futurs trois mètres de neige si tu as le plus beau gazon du quartier.

Mais je ne voulais pas radoter sur les caprices de la météo et des feuilles qui tombent. Je voulais vider mon sac concernant les usagers de la route dont je fais partie. L'équilibre aléatoire de mon deux roues, et sa non-vélocité me permettent d'apprécier à leur juste valeur les inconduites de mes coreligionnaires.


Les vélos... En incluant ceux qui sont fixés dessus. 
Je veux bien admettre que nos trottoirs sont moins dangereux que nos routes, toutes contaminées par ces nids de poule qui ont fait la réputation de notre belle ville. Je suis moi-même souvent victime de ces balafres citadines et dois faire des évitements d'urgence si je ne veux pas finir dans un couloir d’hôpital ou au mieux chez le garagiste.
Mais, ami cycliste, tu n'es pas prioritaire. Un trottoir à la base c'est fait pour trotter pas pour rouler. Alors si tu ne veux pas ramasser un coup de sacoche derrière la tête, descend de ton vélo et trotte.
Pourquoi as tu décidé que les panneaux de circulation, les feux de quelque couleur qu'ils soient, les grosses bandes blanches avec marqué STOP (ou ARRÊT) ne t'étaient absolument pas destinés ? En empruntant les voies de circulation tu as signé un contrat moral t'obligeant à respecter le code de la route. Sinon c'est l'anarchie qui nous attend à chaque coin de rue, va rouler en Inde, il n'y aura aucun problème pour laisser libre cours à ta bravoure.
Est-ce qu'un cycliste au bout de l'écran peut m'expliquer pourquoi l'immense majorité des vélocipédistes n'a aucun système d'éclairage ?
Je ne parle pas de simples réflecteurs qui renvoient une éventuelle lumière beaucoup trop tard, mais de vraies lumières, qui se voient de loin, qui ne pèsent rien et qui ne coûtent pas cher, en tout cas beaucoup moins qu'une vie.

Hey le malade, tu es au bout du rouleau, ta vie est une suite insensée de problèmes, alors fait comme les gens que je croise tous les soirs : habille toi en noir, n'utilise aucune lumière sur ton vélo et roule n'importe comment.
Mais s'il te plaît, lorsque tu seras écrapoutie comme un maringouin trop lent ne sois pas surpris.
Tiens histoire de t'informer un peu, même si tu sais déjà tout ça et que tu es un rebelle, au moins tu ne pourras pas murmurer sur ton brancard des urgences : je savais paaaaaaaaargh...

http://www.velo.qc.ca/transport-actif/ABC-du-transport-actif/Conseils-de-securite  mais aussi : 
http://www.saaq.gouv.qc.ca/publications/prevention/guide_velo.pdf

Les voitures...
Vaste sujet, que celui de l'incivilité au volant, mais je laisse la place aux Nonnes Troppo et leur Roi de la Route : 
...On me met dans l'ambulance
Qui démarre et qui s'élance
C'est pratique le gyrophare
Pour doubler tous ces connards
Vas-y appuie d'ssus ça y est tu l'as eu
Bourre un maximum prouve que t'es un homme
J'vais y passer, j'vais y passer, j'vais y passer, j'vais y passer...

Sérieusement c'est ça que tu veux ? Être le sujet d'une chanson dont la fin est évidente ?
Bon je passe sur tous les jeunes connards qui espère faire la Une d'un journal de région et qui sont maîtres au volant avant Dieu et toute sa cohorte de Saints.
La nouvelle allergie du Québec, celle qui surpasse de loin crustacés, gluten (pourtant très à la mode), lactose, et autres corne d’hippocampe, c'est le clignotant.
Hein c'est quoi ça ? Tu sais, la manette à gauche du volant, celle qui fait clic-clac-clic-clac quand tu la montes ou la descends, hé bien c'est ça le clignotant. Ce levier a pour fonction de déclencher une option fort intéressante sur ton véhicule. Deux petites lumières rouges ou oranges s'allument et s’éteignent en alternance, signalant suffisamment à l'avance, la volonté du conducteur de changer de direction.
On l'appelle aussi clignoteur, feu clignotant, signophile, et au Québec on utilise le joli mot français flasher qui, pour se donner une jolie allure francophone se prononce flacheur. Qu'importe, de toute façon cet objet est devenu obsolète. 
Avis aux constructeurs automobiles, pour baisser le prix de vos véhicules, proposez cet article en option.


C'est toi et moi ça ?
Lorsque je tapote à la fenêtre d'une voiture qui a omis de signaler son changement de direction et que j'annonce que le flasher idoine est brisé, au mieux on m'ignore au pire je me fais insulter. 
Ah ben c'est certain que si j'étais posé sur une Harley pétaradante, la barbe flottant à un mètre de mon menton et un regard noir dépourvu de pitié, le chauffard serait un petit plus attentif à mes doléances.
Sauf que j'ai un BW's 50cc qui n'inspire ni la crainte, ni le sérieux de mes propos.

La lumière que l'on appelle jaune au Québec, orange en France est LE signal qu'il faut s'arrêter, pas celui d’accélérer pour passer vite-vite-vite et être le premier arrêté au prochain feu rouge.

Tant pis je continuerais seul ma bataille inutile contre les moulins de la route et serais encore plus attentif lors de mes louvoyages dans le courant des artères congestionnées. 

Un petit coup de gueule ça fait du bien ! Pas d'inquiétudes, je vais bientôt revenir avec un nouveau voyage...

.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...