Lundi 3 mars - Bangkok en 4D

Aujourd'hui, nous retournons dans le quartier des découverts bancaires, mais ce n'est pas pour assouvir une quelconque crise de compulsion, enfin pas que... 

Au 5ème étage du Siam Paragon, au très luxueux et confortable Paragon Cineplex, nous achetons nos places pour la séance de 13h30 d'un film en 4D. Sur un écran tactile, nous réservons nos sièges, et allons acheter quelques provisions.
Un tonneau de boisson gazeuse et une brouette de pop-corn plus tard, nous sommes assis dans nos fauteuils de ministres, enveloppés par une climatisation forcenée. Un petit film d'animation nous met dans l'ambiance de la 3 dimension, et d'un seul coup c'est la 4D qui embarque. Je ne peux m'empêcher de pousser un cri de stupeur lorsque mon siège se met à me faire valser. J'ai l'impression qu'il vient de prendre vie. Il essaye de se défaire de ses fixations et veut aller se dégourdir les pattes dans tout le quartier Siam. Jamais je ne pourrais finir mon pop-corn sur ce cheval épileptique, et je n'envisage même pas de saisir mon gros verre de Coke...

Une pause bienvenue nous fait lever pour rendre hommage au roi. 
Un très joli film un peu militant accompagné d'une musique emphatique nous tire une larme. Il est bien le roi Rama IX. 
Depuis plus de 60 ans, il règne sur un pays dont il a personnellement supervisé les grands travaux modernes et a désenclavé les régions rurales les plus reculées. Parler en mal de la famille royale n'est absolument pas toléré et tout le peuple l'a en adoration. 
Sa succession proche va être un sacré bordel. Entre un fiston instable marié trois fois, papa de sept enfants, et des princesses honorables et studieuses mais non-prioritaires, ça risque de faire un sacré foin lorsque le très aimé Bhumibol quittera le trône. 
Donc, avant chaque séance de film au cinéma et officiellement à 18 heures dans le royaume, l'hymne national (qu'il a lui-même créé) résonne et tout le monde se lève par respect. 

ça va mal finir votre histoire
C'est parti, les légionnaires se mettent sur la gueule, le sang et la sueur coulent sur le sable de l'arène, les héros sont gaulés comme des Dieux du Stade et la fille du patricien en chef fait les beaux yeux à l'orphelin vengeur aux muscles saillants. Le sénateur et son infâme sbire sont méchants et fourbes à souhait, la donzelle bat des cils et mon siège tremble d'émotion. 

Je reçois des vapeurs froides dans mes lunettes 3D, des courants d'air me font vibrer les oreilles par deux trous situés dans l'appui-tête, la fumée enveloppe l'écran, les odeurs de brûlis envahissent la salle qu'un courant d'air froid chasse rapidement. 
Survoler le Vésuve en relief alors que la boucane surgit de partout est une expérience étonnante... Finalement, le bel esclave obtient vengeance, s'enfuit avec son amoureuse et ils finiront en statue de cendre comme tous les habitants de Pompéi. 
Je n'ai pas vendu la mèche, c'est comme si j'avais dévoilé la fin de Titanic en disant qu'il coule... C'était un peu couru d'avance, mais ça fait passer un bon moment et expérimenter la 4D. 
J'ai pu finir mon cinq litres de Coke et mes deux kilos de maïs éclaté sans en mettre partout et suis ressorti frigorifié. 

Tiens, puisqu'on est dans le quartier allons magasiner un peu... 


.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...