Lundi 20 janvier – Allahu Akbar à Koh Lanta

La journée commence par de drôles de rêves. La nuit est bercée par l'Hymne à la Joie, dans un demi sommeil je me dis que notre bon Ludwig a eu une riche idée d'enchanter de la sorte la forêt alentour. En me réveillant un peu plus je me rends compte qu'au loin le muezzin lance son appel à la prière. Le cerveau est un étrange galopin...
L'île est faite de plusieurs confessions qui toutes vivent en harmonie, si ça fonctionne ici pourquoi ça marcherais pas ailleurs ? Ils ont oubliés de porter leur cerveau les autres ?
Il fait encore nuit, les mélopées s'envolent au vent, il y a quelque chose d'irréel, je me rendors.
Pas pour longtemps car un autre rêve m'interpelle. Lors d'une cérémonie tout à fait officielle je suis en train de sacrifier une poule sur une pierre sacrée. Je lui tranche la gorge avec un couteau avant de présenter l'animal gigotant à une foule en pâmoison.
Projection de ce que mon subconscient rêve de faire au coq qui tourne autour de notre cabane en s’époumonant, rassemblant ses poulettes, défiant un rival qui se trouve à quelques encablures, se faisant l'écho de sa suprématie de mâle dominant. Donnez-moi un lance-pierres !
Bon il est temps de se lever de toute façon, mais il ne perd rien pour attendre, au pire je ferais appel à ma copine Laure, elle saura quoi lui faire à cet emplumé.
Le vent modère idéalement la température qui pourrait s'avérer fatale pour nos organismes, mais insidieusement le soleil n'en distribue pas moins ses rayons ultraviolets.
Alors pour contrecarrer ses plans diaboliques nous ne nous exposerons pas avant 4 heures de l'après-midi. Le programme de toute une journée !
Nous avons quand même réussis à négocier une belle grande chambre en dur, avec armoire, ventilateur, salle de bain et tout le confort d'un lit aussi grand qu'un porte-avions pour 500B

.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...