Dimanche 19 janvier – Koh Lanta, une île et le calme

Il est 10h30 un pick-up nous emmène au quai d'embarquement pour Koh Lanta, il y a pas mal de monde car plusieurs îles sont desservies. À l'heure dite le rafiot quitte le quai et nous voguons enfin vers une destination que nous espérons plus calme, en tout cas plus salée et ensablée.
En deux heures nous arrivons à Saladan, le port d'arrivée des ferrys au nord de l'île. Dès le débarquement nous sommes harcelés par une nuée de chauffeurs de taxi qui s'inquiètent de savoir si nous avons une réservation et où nous allons. Je n'ai aucune réservation, seulement une idée de l'endroit où j'aimerais aller, mais je n'en dit rien sinon il va me fourguer l'hôtel de son beau-frère pour un véritable prix d'ami. Si ça se trouve son beau-frère a vraiment un hôtel génial, mais nous n'en sauront jamais rien. Nous devons négocier les prix car ils sont 3 à 4 fois plus élevés qu'un taxi de Bangkok.
La plage de Khlong Nin est l'endroit où nous voulons aller. Loin de toutes les attractions pour touristes en manque de musique, bars, et nuits blanches, cet endroit est plutôt destiné au repos et aux familles. De plus la plage y est immensément paradisiaque.

Par chance il reste de la place au Lanta Nature Beach Resort, un petit bungalow en bambou à 2 minutes de la plage pour 600B. Un endroit retiré de tout, loin de la route et qui respire le calme. Allez, on le prend, même si nous aurions aimé une vue sur la plage... Mais la vue sur mer se paye au prix fort, nous aurons l'occasion de visiter et de demander les prix des bungalows des alentours. Le moins cher dépasse de loin notre budget dodo et si nous voulons continuer ce voyage qui ne fait que commencer il va falloir raboter un peu nos rêves de luxe et de confort.
Finalement ce bungalow n'est pas si mal, nous nous sommes embourgeoisés ces dernières années et c'est aujourd'hui que ça va changer.
Le personnel de l'hôtel est très sympathique, le cadre pas mal du tout, cet endroit nous plaît. Je demande quand même à la jeune fille à l'accueil si d'autre chambres se libèrent demain et elle me promet de m'en faire le tour si c'est le cas. En attendant il est 15h30 et il est temps de commander à manger.
L'après-midi se passera en contemplation du paysage et de baignade, le vent apporte une agréable touche de fraîcheur, les moustiques sont incapables de tenir sur leurs ailes, j'ai l'impression que nos vacances sont belles et bien commencées.

Épuisés par nos derniers jours, par ce décalage qui nous colle à la peau nous regagnons notre moustiquaire et à 21h38 pétantes nous dormons à poings liés.

.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...