Une piaule et le resto de nos rêves ! vendredi 19 février

Ubud...

Finalement après 4 tentatives infructueuses, notre choix se porte sur une chambre avec salle de bain extérieure dans un jardin avec piscine en flanc de montagne. Exactement en face de chez Roda ou nos sacs nous attendent.


La piscine n’attends pas, insérée dans un écrin de verdure, l’eau est délicieusement fraîche, quel bonheur après les bains chauds du sud, enfin un peu de rafraîchissement. D’ailleurs la température extérieure à elle aussi baissée de quelques degrés et surtout l’air est moins humide.

Nous sortons de notre grosse baignoire et allons faire la visite de notre nouveau village. Pour le moment les autobus saturés de Chinois envahissent chaque centimètre carré du bourg.

Ils sont partout, une invasion de l’Empire du milieu ! Allons-y pour les photos imbéciles devant les temples avec les doigts en V, le sourire forcé coincé au coin des lèvres, mais pourquoi suis-je aussi méchant ?


Nous découvrons des magasins extraordinaires, de très réussis tissus en batik, des sculptures en bois et en pierre d’une finesse incroyable, des objets usuels magnifiquement décorés, c’est simple nous pourrions absolument tout acheter dans au moins 5 boutiques du centre ville…

Nous tombons en arrêt devant un restaurant au design fabuleux, des bambous, de la pierre, du métal, du bois et du verre, il a l’air très récent et le propriétaire nous invite à passer un soir, en nous précisant que les prix ne sont pas à l’image de la décoration.

Ce que nous ferons après une ultime baignade.

Le restaurant est complètement magnifique ! Ouvert il y à a peine 5 jours le Clear Café (ils s’appellent donc tous café ?) est une réussite totale, enfin presque. Si ce n’étaient ces tables quelque peu délicates au design parfait mais mal équilibrées, il n’y a rien à redire sur le reste. Évidemment avec une ouverture aussi récente, il reste quelques détails mineurs à régler, mais dans l’ensemble c’est une superbe réussite.

Les toilettes sont à elles seules un petit chef d’œuvre, la chasse d’eau sert de vase pour des fleurs, au sol un trou abrite une sculpture, le lavabo en pierre avale l’eau sans éclaboussure, et la porte moitie métal et verre est une œuvre d’art.

Les plafonds de la salle principale s’élèvent à 10 mètres de hauteur, des murs d’eau rafraichissent l’atmosphère et à l’arrière une cascade déferle dans un bassin fleuri de nénuphars.

La nourriture est à la hauteur du cadre, nous nous remettons rapidement de la carte sans alcool, car nous découvrons maintenant que c’est endroit dédiée au spiritualisme pur et dur. Je me disais aussi que quelque chose ne devait pas tourner rond ici !

Effectivement, la carte est pas mal orientée vers le végétarisme voire le délirant végétalisme, mais quelques poissons font leur apparition ça et là. D’ailleurs le pavé de thon mi-cuit au poivre long de Bali est une explosion de saveur et mon mérou en légère panure est à se rouler à terre !

Même le jus de fruits épicé qui accompagne mon plat sera un heureux mariage, moi qui rêvais d’une bière…

.

Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...