Un retour aux sources aquatiques - vendredi 12 février

Ce matin je pars plongeeeeeer !
Réveil à 7 heures, je suis excité par cette première plongée depuis 2006.
Le bateau est confortable, nous ferons route 45 minutes vers le premier site de plongée, Champun Pinnacle, réputé pour être un must non loin de Samui. Après les explications et les consignes de sécurité nous nous mettons à l’eau. Il n’y a pas de courant, les autres bateaux présents sur les lieux finissent leurs plongées et la plupart se contentent de faire mariner leurs élèves dans 10 à 15 mètres d’eau.
Nous descendons à 30 mètres croiserons quelques titans prêts à venir brutalement mordre quiconque aurait la fâcheuse idée de venir s’approcher de leur nid, ce que nous éviterons de faire, ces poissons là ont des canines de berger allemand et nagent un peu pus vite que le plus rapide des plongeurs. Il nous suffira de faire un bon détour à chaque fois que nous apercevrons ces belliqueux papas.
Nous croiserons un requin sur lequel viennent se frotter des carangues, probablement pour s’adoucir les écailles contre la peau rugueuse du félin des océans.
Le requin, voilà le poisson que je me languissais d’observer. Quel animal fabuleux, si puissant, si parfaitement adapté à son milieu, si injustement chassé et haïs. J’espère que Spielberg s’en veut à mort pour le pamphlet ridicule commis avec ses Dents de la mer !
Étrange que tout le monde puisse encore avoir peur de ces animaux, une espèce de peur irraisonnée pour une bête qui fait bien moins de morts que les voitures, serpents ou même éléphants ! De toute façon à la vitesse que mettent les asiatiques à en arracher les ailerons, qui sait dans combien de temps on pourra parler au passé de ces antédiluviens survivants.
En 50 minutes nous faisons une agréable promenade, j’ai déjà hâte à la plongée suivante
Sur le pont, les pastèques sont coupées, et la grosse boite de biscuits fourrés trône avec l’incontournable tournevis pour en ouvrir le couvercle. C’est vraiment drôle de retrouver tout ça, les odeurs, le bruit, le mouvement, l’ambiance des plongeurs et du staff, la fébrilité avant plongée. Le temps d’installer notre matériel sur de nouvelles bouteilles, de faire route vers White Rock, un petit descriptif du site, consignes de sécurité et nous voila repartis pour la deuxième plongée de la journée.
Un peu moins profond, mais toujours aussi excitant, le seul fait de ne plus rien peser, d’être dans un lieu totalement incongru ou nous n’avons rien à faire, observés de proche par la faune qui se demande bien ce que nous fabriquons ici, je remplis mes yeux et surconsomme du plaisir.
A 12 heures 30 nous rentrons à la plage, un long tail vient nous chercher, je quitte le groupe en pensant déjà à demain.
.



Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...