Un départ trop rapide, des bagages égarés et une drôle d’expérience capillaire- mardi 16 février

Il est 5 heures du matin, au loin sur la plage nous entendons parfaitement les sons d’un haut parleur surdimensionné. Toujours difficile de savoir à l’ avance si l’adorable petit bungalow avec vue imprenable sur une plage de sable blanc ne sera pas ébranlé par des rythmes endiablés jusqu’aux premières lueurs. Courage fuyons !

Le soleil commence à percer la brume matinale, et surgit au sommet d’une montagne. Le bateau ne sera pas plein et nos sacs seront comme d’habitude perdus sous le tas de valises et autres bagages. En à peine 20 minutes nous accostons à Koh Samui, un autobus nous attend pour nous emmener à l’aéroport. Nous allons tout de suite nous enregistrer pensant nous débarrasser de nos sacs à dos pour pouvoir bouger tranquillement en attendant notre vol de 13 heures.

A notre grande surprise le préposé à l’enregistrement nous propose d’embarquer immédiatement dans l’avion de 9 heures pour Bangkok. Il est 8 heures 30, nous serons les derniers à embarquer dans un avion au 4/5eme vide… Le vol est rapide, en 1 heure 10 nous rallions la capitale et attendons nos sacs.

Qui ne seront pas du vol !

Nous allons tout de suite au bureau des bagages de Bangkok Airways, ou nous sommes parfaitement pris en charge par un personnel qui semble dévoué et autant inquiet que nous. Nous lui précisons bien que nous décollons des le lendemain matin pour Bali, et que nous voulons savoir si les bagages sont restés a Samui. Je suis persuadé que c’est le cas, nous sommes partis bien trop rapidement et avons décollés quasi immédiatement. Les bagages devaient encore se trouver sur le tapis d’enregistrement alors que nous survolions le golfe de Thaïlande ! À ma demande le responsable téléphone à l’aéroport de Samui et me confirme que les sacs ont été oubliés là bas, mais qu’ils ont été mis dans le vol qui atterrit à l’instant même…

Effectivement, en moins de 20 minutes nos sacs apparaissent sur le tapis, et les responsables des bagages sont soulagés de nous voir sourire ! Il est temps de chercher notre mini bus pour le Queens Garden Resort ou nous avons réservés une chambre. Nous y arrivons à midi et demi, posons nos sacs, et allons manger un som tam trop épicé et un poulet grillé vraiment délicieux.

André, perturbé par la pousse de ses cheveux veut absolument se les faire couper. Je maintiens que c’est une mauvaise idée et que ce serait mieux d’attendre Bali, mais allez convaincre André quand il a une idée en tête ! Il me rejoint à la chambre 15 minutes plus tard, catastrophé et de très mauvaise humeur… il faut dire qu’avec un tiers de mohawk, des escaliers dignes de Versailles et des longueurs aléatoires, il y a de quoi être un peu fâché !

Je m’improvise coiffeur d’urgence et nous réussirons à sauver ce qui reste de cheveux, c’est de nouveau assez court, mais au moins il a retrouvé visage humain !

.

Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...