Service aux tables et grève du sourire - 14 février

Ce soir nous mangeons au barbecue de l’hôtel, je commande une brochette de porc avec salade et épis de maïs, et André une soupe au poulet et lait de coco.

Je demande au serveur si ca prend le même temps pour les deux, car depuis le début nous ne mangeons jamais ensemble. Il m’assure que le porc cuit rapidement et que la cuisine croule sous les commandes de plats thaïs, donc tout devrait arriver en même temps.


Il eu fallu qu’il tienne sa langue, la tourne 7 fois dans sa bouche, et vérifie les commandes en cuisine avant d’affirmer ce genre d’ânerie !

Bien évidemment, j’aurais presque fini ma digestion quand le bol fumant de soupe pas très bonne se posera devant André…


Les serveurs sont très gênés, et je comprends parfaitement leur situation. Tributaires d’une cuisine qui ne fourni pas, ils sont les premiers à essuyer les tirs croisés de clients mécontents.

Pour avoir moi-même souvent vécu cette situation, je ne leur en veux pas, mais il faut reconnaitre que le service en Thaïlande est plutôt déplorable.

Enfin à nos yeux d’occidentaux…


Il n’existe pas de concept d’entrée, plat et dessert, j’ai souvent reçu ma salade de fruit bien avant l’entrée, le plat avant ma bière ou tout en même temps dans le meilleur des cas.

Commander un poisson grillé et du riz équivaut souvent à manger le riz avant le poisson ou le manger froid.


On peut aussi renvoyer le riz pour en avoir du chaud, mais la soupe à la grimace s’invitera à table et le service sera encore plus catastrophique. Je comprends mes amis Gregg et Nicky, qui luttaient quotidiennement pour avoir un semblant de service dans leur restaurant de Phuket et qui ont fini par lâcher prise.


Finalement le mieux est de s’arrêter dans un bouiboui de bord de route, un wok, une carte épaisse comme l’encyclopédie Larousse, ou tout est possible et qui pour un prix ridiculement insignifiant vous fera parvenir tous les plats commandés en un minimum de temps.


Le Sud de la Thaïlande est en train de partir en sucette, je n’ai pas aimé la mentalité et le comportement des habitants de Phangan, même si comme partout il y a des gens super accueillants, cette fois-ci ils appartiennent à une minorité qui réduit comme peau de chagrin.


Pas certain que je reviendrais ici…

.


Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...