Des traitres buckets en passant par les bâtons de feux et pour finir quelques katois – 14 février

Nous réussissons à patienter jusqu'à 20 heures pour aller boire un “bucket“ de Samsong/coke dans un petit bar. Le Samsong c’est le whisky thaï… super efficace !

La grande mode cette année ces fameux buckets… Un seau de plage pour enfant, que l’on emplit d’une bouteille d’alcool, de coke et/ou de red bull… Dévastateur !


Nous repartons faire un tour sur la plage et assistons à la fameuse danse du feu, menée grand train par 3 jeunes thaïs expérimentés.

Les bâtons enflammés vibrionnent autour de leurs corps luisants de sueur, s’envolent au firmament, ajoutant de longues traînées ardentes au ciel troué de myriades d’étoiles. Les fameuses étoiles invisibles de la plupart des grandes villes, on avait presque oublié qu’elles existaient celles là !


Nous comprenons aussi pourquoi tant de jeunes occidentaux se promènent avec des pansements sur leurs corps momifiés !

Danser le feu n’est pas donné à tout le monde et l’hystérie collective des fêtes ne doit pas améliorer le synchronisme des mouvements…

Le spectacle est vraiment magique, la foule scande et applaudit les artistes, les flammes s’envolent toujours plus haut, les mains et les corps se brulent à chaque erreur, mais rien ne peut les arrêter.

Ils sont les maitres de la plage, les magiciens de la nuit !


Mais déjà le basique instinct de survie se fait sentir et nos estomacs nous ramènent à une réalité plus cartésienne.

Nous ferons ensuite un arrêt au Queen’s Cabaret, ou officient les drags queen et katois locaux.

Les fameux katois sont les transsexuels thaïs qui vivent au grand jour sans aucune répression dans un des seuls pays au monde à être considéré comme totalement non homophobe.


Le spectacle est divertissant, une parodie extrêmement vulgaire de Céline Dion nous fera mourir de rire, mais à force d’être trop proche de la scène je finirais avec un énorme et dégueulasse baiser plein de gras rouge à lèvres en pleine face !

Si certains des interprètes sont probablement à leurs débuts, d’autre sont carrément excellents.

Un transsexuel fini par montrer ses seins trop parfaits, sur un corps de rêve que lui envierait la majorité des femmes.


Pour finir en beauté, André est choisi pour aller avec 3 autres touristes en arrière scène. Il y reste un bon moment et je me demande ce qui peut bien se passer.

Enfin la troupe ressort, les touristes suivent, déguisés en “femmes“ et André suit le groupe, engoncé dans une espèce de robe fourreau noire à paillettes, coiffé d’une hideuse perruque blonde !

Il a presque fière allure avec ses gougounes et sa barbe, et semble crever de chaud sous cet accoutrement. Il participe activement à la danse et devient instantanément copain avec tout le monde.


Du coup notre table est devenue un centre d’attraction incontournable… surtout de pas donner le vrai nom de notre hôtel encore moins le numéro de chambre !

.




Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...