Décembre 2009 - Voyage voyage

Au-dessus des vieux volcans Glissent tes ailes sous le tapis du vent Voyage, voyage, éternellement De nuages en marécages De vent d'Espagne en pluie ...

Ahhhh la si chic Desireless !

Que n'avons nous ris et dansés sur ces rythmes ?
OK je viens de révéler mon époque, quoique toutes ces vieilles chansons sont à nouveau en tête des hits parade grâce aux recycleurs en manque d'inspiration et à quelques arrangements musicaux informatisés.
Je suis bien incapable d'en faire autant et il faut bien s'occuper en métro ou dans une file d'attente...

Le voyage, voilà le vrai sujet de cet article.
Mon voyage, notre voyage.
Des années de frustrations, d'attente, de délibérations avec mon âme de banquier suisse, d'hésitations et finalement le coup de tête, allez, on y va !
Une simple promenade dans les ruelles enneigées du Chinatown de Montréal un après-midi de fin décembre. Quelques visites, juste par curiosité (tu parles !) dans les agences de voyage.
Non, nous ne prenons pas de billet, c'est juste pour se renseigner. Au cas où...
Un ami s'en va, une autre le suit, des copains reviennent, un séjour au Mexique est hors de prix....
Si le commun des mortels est capable de se payer des fraises en décembre, des tomates en janvier et des ananas à Québec, j'ai moi aussi le droit d'être original !

Je veux du soleil, de la chaleur, de la pluie, porter des tongs et des t-shirts en janvier !
Je veux revoir ces gens du bout du monde et en découvrir d'autres.
Je veux vérifier si notre monde tourne toujours.
Je veux savoir si les habitants de la planète sont tous aussi paranoïaques que les américains.
Je me demande si je vais revoir des gens que je connais.
Je veux partir !!

Alors ça y est, Tiffany a allumé la petite étincelle. Son sourire et son dévouement pour trouver des billets ont été particulièrement efficaces.
Pas encore convaincu, mais terriblement intéressé, je retourne à la maison.
Les gens se pressent, me bousculent, les autos brulent les feux de peur d'arriver en retard dans leur beau préfabriqué mal isolé de banlieue.
Les ponts sont bloqués, les gens s'énervent. Ils m'énervent.

Pourtant j'aime l'hiver. La lumière insensée du soleil couchant et son éblouissant reflet sur la chaussée mouillée. Les bruits feutrés de la ville lorsque les rues sont encombrées de tonnes de neige. Et rester à ma fenêtre lorsque les conditions deviennent carrément inhumaines !
J'aime skier et patiner, me balader en raquettes et prétexter un vent glacial pour avaler un grog...

Mais je dois partir. Alors le lendemain, muni de mon passeport et de ma carte de crédit je franchi une nouvelle fois les portes de l'agence chinoise et m'adresse à la souriante Tiffany.
Pour la moitié du prix de 15 jours dans un tout inclus (all inclusive pour mes amis français) je peux partir en Asie et profiter de deux mois de dépaysement total.

Loin des foules de vacanciers, thermos Tim Horton remplis de Pina Colada à la main, enrobés d'huile à la noix de coco, paisiblement écrasés sur leur chaise longue, coude à coude avec leurs voisins de palier, se racontant les dernières rumeurs de leur ruelle.
Et attendre avec impatience que le grill de la plage délivre ses hot dogs, hamburger et frites...

---

Le 19 janvier à 08h30 le vol United Airlines 7585 nous emporteras à Chicago puis à Tokyo et enfin, le lendemain soir à Bangkok, début de notre périple.
Cette nouvelle décennie ne pouvait commencer autrement que par un vrai voyage et des rencontres que nous espérons uniques.

Je ferais mon possible pour tenir ce blog à jour et y mettre des photos.
J'espère que vous serez nombreux à en profiter et par mon épistolaire intermédiaire, vous faire voyager un peu.

"Il n'y a d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie."
(Lamartine)
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...