plage et respect - 26 janvier

Les vacanciers sont alignés en rangs d’oignons face à une mer surchargée de jet skis, bananes et parachutes tractés.
Derrière eux : la route.
Tout autour : les Italiens !
Reste t’il un habitant dans la Botte ?
Ils sont partout, en groupes vociférateurs, riants haut et fort de peur de ne pas se faire comprendre, clinquants comme des images de magasines de mode.

La Thaïlande est un pays prude où la nudité n’est pas commune, les effusions quelconques sont quasi inexistantes, mais c’est aussi un pays très tolérant où l’on ne subit pas le regard réprobateur ou le jugement des passants.
Certains en profitent outrageusement.

Des seins nus sur une plage publique c’est peut être très commun en occident, mais ici ça ne se fait pas. Et quand grand-maman du haut de ses 75 ans exhibe des seins en gant de toilette au dessus d'un mini string valorisant ses vergetures, ce n’est pas très affriolant.

Heureusement les thaïs se sont familiarisés avec les us et coutumes des fàrangs que de toute façon ils savent mal élevés et souvent irrespectueux, alors ils font leur possible pour s’accommoder et jouer le jeu de la séduction.
Il faut voir les jeunes gars bronzés aux cheveux longs blondis par le soleil, souvent tatoués de belle façon ne se gênant plus pour aborder quelque gracieuse nymphette en faisant semblant de lui tirer la ficelle du mini maillot ; juste retour de situation.

A 16 heures je quitte enfin l’abri de mon salvateur parasol pour aller exposer ma blancheur au soleil un peu moins fort.
Nous marchons le long de la plage en observant nos congénères, tiens le maillot léopard est revenu à la mode, cette jeune rouquine aurait du penser à mettre un peu plus de crème, ah un Italien, enfin un groupe d’Italiens, oh la septuagénaire en string a une copine elle aussi petitement vêtue.

Au décollage du parachute ascensionnel un thaï s’accroche aux suspentes, monte sur le passager et fait toute la balade suspendu sans aucune sécurité à 30 mètres des vagues.

L’eau est très agréable, les vagues légères et le soleil supportable. Heureusement, car notre seule balade de la matinée nous a déjà donné des couleurs et un bronzage de touriste…
La crème de protection est restée sagement sur le bureau de la chambre. Pratique !
.
.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...