ite missa est

Nous descendons la montagne du Grand Bouddha en direction du service de réparation du Central, je sais en mon for intérieur que la bête est mortellement blessée et que je dois envisager une rupture définitive avec cet objet… Six ans de bons et loyaux services, d’expéditions en Asie, Mexique, Cuba, France, des milliers de photos, de caractères et de vidéos…
HEY c’est juste une machine !

Bon le verdict est sans appel, ce n’est pas réparable, en tout cas pas chez eux, il faudrait l’envoyer chez Sony qui pourrait peut être faire quelque chose. A quel prix et en combien de temps aucune idée…
Je récupère l’imposante bestiole et nous partons vers Phuket town avec le futile espoir de trouver le magasin miracle.

Bien évidemment ce magasin n’existe pas, enfin pas à ma connaissance, mais nous en profiterons pour manger un poulet juteux et tendre dans un petit resto populaire du centre ville.
Allez, je dois me décider il faut faire un acte concret et énergique, débarrassons nous de nos vieux oripeaux et allons de l’avant.
Un ultime passage au Big C ou la aussi on me confirme que c’est un problème un peu plus grave que 2 fils débranchés et nous retournons enfin au magasin Power Buy pour finaliser le choix de mon prochain portable.

Le vendeur met tout son cœur pour me démontrer que le meilleur rapport qualité prix est ce Compaq sur lequel je suis en train d’écrire. Il y aura toujours du monde pour me dire que HP c’est meilleur, mais non voyons c’est le dernier Sony, vous rêvez tous, le top c’est Acer…
En attendant je l’ai acheté ce Compaq, d’une parce qu’il n’est pas trop cher et qu’il a l’air d’avoir un intérieur propre et bien ordonné.

Il ne me reste plus qu’a trouver ces .sties d’accents et tout ira bien…
.
.
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...