Kayak au centre ville

Montréal est une ville pleine de surprises...
En dehors des poubelles qui volent aux 4 vents, des déchet sur les voies publiques, des bacs de recyclage étendus à terre, des mégots de cigarettes ponctuant les trottoirs de leur belle couleur orange, des zonards et de leurs milliers de chiens, et des nids de poule de la taille de trous noirs, on trouve encore des endroits sympathiques...


Au bord de l'eau




Le Canal Lachine en est un.
Bordé d'une piste cyclable très agréable, du marché Atwater et de quelques habitations luxueuses et un peu prétentieuses, il s'y trouve une activité fort sympathique : le kayak.

On est loin des lacs perdus de la brousse québécoises, mais au moins ici on est pas harcelé par des milliards de moustiques, maringouins, mouches à feu, à chevreuil, brulots et autres insectes immondes.

Une petite balade, en longeant la rive, face au vent nous mène jusqu'à l'écluse, le trajet est facile et reposant.
Pas de quoi casser les pattes à un canard, on est pas dans le Verdon ou le Grand Canyon, mais pour un centre ville que demander de plus ?

Et en plus on arrive à bronzer sous les bras !
.
.
.

Posted by Picasa

Chronique de la violence ordinaire


Je n'en reviens pas !

Samedi soir, au travail, j'ai assisté à une scène terriblement désespérante...
Un homme, ivre mort, accompagné de son jeune fils, trouvant encore la force de boire le plus de bières gratuites possible, titubant d'un arbre à l'autre, semblant de plus se souvenir de l'existence d'une ligne droite, et persuadé qu'il pourrait sans aucun problème récupérer sa voiture et faire les 80 kilomètres qui les séparaient de leur maison !

Comme il nous fut impossible de convaincre cet assoiffé irresponsable, de ne pas risquer la vie de son fils et des autres usagers de la route nous avons bien entendu prévenu les autorités compétentes.

Mais que se passe t'il dans la tête de ce connard ?
Que se passe t'il dans la tête de son petit garçon d'à peine 10 ans, obligé de supporter l'état lamentable de son père balbutiant, de subir le regard réprobateur des gens et de se demander ce qui arrivera lorsque son géniteur retrouvera ses clés de voiture au fond de sa poche.

. . .

Ce matin en ouvrant mon facebook, ben oui même à 42 ans on peut avoir un profil facebook, la plus pure bêtise et méchanceté fait encore son apparition.

Une vidéo d'un jeune français en vacances, s'en prenant à une jeune fille au bord d'une piscine...
Pour résumer, le mec drague, se fait rembarrer sévère, insiste lourdement, se fait insulter, essaye d'attraper le bras de la fille et fini par se prendre un cocktail bien frais en pleine gueule.
Pour venger son égo de jeune coq devant ses amis, il balaye d'un grand coup de pied la jeune fille qui se ramasse tête première sur le carrelage de la piscine...
Fin de la vidéo, je suis déjà offusqué !

Mais en lisant les commentaires des "amis" de mon amie, je tombe vraiment sur le cul...
Exemples :
  • ptdr cash venere (*énervé)
  • il lui a nicker (niqué analphabète !) sa mere a cette pute d'americaine, j'y suis partit dans cette hotel il pete sa mere (ouais bon ça veut pas dire grand chose !)
  • mmdddrrr un ouf!!! (*un fou)
  • Il a troop raison =) mdrrrr
  • ptdrrrr la balayette!
*traductions pour mes amis de la Nouvelle France...

Suis je le seul à trouver choquant de voir un mec tabasser une fille ?
Peut être qu'elle l'a allumé, qu'elle l'a insulté, d'ailleurs qu'importe ?
Allez, poussons l'idée jusqu'au bout : peut être bien qu'elle l'avait un peu cherché, mais est-ce que cela justifie cette violence et les commentaires débiles de jeunes gens qui tueraient si leur sœur se faisaient faire ça ?
Quel est ce monde dans lequel on peut kicker une fille et où cela amuse garçons ET filles ?
C'est quoi ces commentaires de purs innocents ?

On ne voit pas la fin de la vidéo ; j'imagine (enfin surtout j'espère) que le petit branleur s'en est pris une bien sentie et que la fille a porté plainte...
Et ils osent nous parler de respect !

Respect : Sentiment de considération, d’égard envers quelqu'un ou quelque chose, manifesté par une attitude déférente envers celui-ci ou celle-ci. Souci de ne pas porter atteinte à cette personne ou à cette chose.

Merci de partager ceci avec vos amis, si toutefois ils comprennent tous les mots de cette définition...

.
.
.

L'autre jour et le palimpseste


Y a t'il expression plus banale que : l'autre jour ? Oui certes il y en des centaines. Mais une expression que je critique et que j'utilise devient un sujet qui mérite quelques lignes...

L'autre jour.
Il ne s'agit pas du passé très présent comme hier.
La veille n'est pas un autre jour c'est tout simplement : la veille.
Bon ça a l'air compliqué alors voici un exemple : l'autre jour je suis tombé de cheval. Si j'étais tombé de ce maudit canasson le lundi et que j'en parlais le mardi, j'aurais tout simplement dit : hier je suis tombé de cheval.
Sauf bien évidemment si je m'étais vautré sur la bouche alors dans ce cas je n'aurais sûrement pas eu le courage d'évoquer cette gamelle, surtout avec une paille coincée entre les dents du bonheur tout en suçotant ma purée de légumes ! Lorsqu'il s'agit d'un passé de plus de deux jours on va utiliser le terme l'autre jour. Même si la chute a eu lieu il y a 3 ans, on va encore utiliser : l'autre jour !

De toute façon je ne monte pas les chevaux, c'est trop haut et trop vivant. Je préfère leur steak, grillé, en tartare, haché, ou en sauce... Oh oh oh les végés et autres protecteurs de la plus belle conquête de l'homme on se détend ! Je n'empêche personne de croquer à belles dents dans une carotte ou un radis alors wouch ! laissez moi dévorer un bœuf entier et vivant si ça me tente.
Des milliards d'années d'évolution n'ont pas fait de moi une créature aussi parfaite et puissante pour me laisser intimider par un bovidé et quelques animalistes !

Comme d'habitude je tends à digresser, mon esprit vagabonde et se perds dans les méandres de mes pensées...
Tout ça pour justifier l'usage d'une expression débile aussi répandue que la future grippe H1N1 qui va sûrement faire beaucoup parler d'elle le temps que toutes les multinationales pharmaceutiques finissent d'écouler leur stock de vaccins !
J'ai vraiment rien à faire !

Ah au fait, un palimpseste est un manuscrit sur lequel on réécrit !

.

Suspens !

Me voilà !
D'aucuns me reprochent mon long mutisme.
Enfin pour être tout à fait honnête, il s'agit d'une seule personne.
Je suis loin du compte pour le best seller.
Et moi qui rêvait d'une carrière internationale !

Rassure toi ami lecteur, je suis en train de me chauffer.
Très bientôt je lancerais mes piques acérées sur les gens qui pensent que ma ruelle est une cour à scrap, que les corneilles sont des oiseaux domestiques que l'ont peux nourrir impunément, que ce n'est pas grave de démolir un mur sans prévenir, que hurler jusqu'à 3 heures du matin est un geste socialement responsable.

Mais je suis également sensible et j'ai des sujets ou je peux me montrer tout à fait sociable et bonhomme.
J'aime (oui !) la poterie, mon jardin, les épices de Philippe de Vienne (et Ethnée !), les feux d'artifices et la glace chocolat noir 72% du Havre aux glaces !
Entre autres...

Je suis surtout écœuré de voir cet espèce d'hybride d'écureuil pelé à chaque fois que j'ouvre mon blog espérant y trouver l'inspiration !
.
.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...