Encore un resto !


Est-il vraiment nécessaire d'avoir quelque chose à fêter pour profiter de la vie ?
Le seul avantage de la Saint Valentin, c'est que lendemain les chocolats sont moitié prix ! ahahah

Alors avant de dévaliser le 4ème étage de La Baie, nous avions donné rendez-vous à notre beau couple d'amoureux futurs parents pour partager un brunch.
La Fabrique, au 3609 St-Denis, juste à coté du métro Sherbooke, prends les réservations, et ça un dimanche matin c'est un encouragement à me faire bouger.
Faire la file pendant 45 minutes pour 2 œufs, bacon, fèves au lard, creton (substitut de la rillette pour mes amis Français) et salade de fruits baignant dans le jaune d'œuf, c'est pas mon truc...
J'opte d'emblée pour un bol de céréales et mon thé hors de prix, traînant dans mon semblant de pyjama et profitant d'une matinée de calme.

Midi trente, premier café.
Le cadre est fort sympathique, une ressemblance avec un chalet alpin pour ses boiseries, balancé par un superbe mur de briques pour le coté urbain.
La cuisine est un îlot autour duquel s'articulent les tables qui se font et se défont au gré du nombre de convives.
Nous avons une vue directe sur le point névralgique du navire qu'est un restaurant.
Une salle des machines doublée d'un poste de commandement (15 ans de marine ça laisse des traces !), où les artistes des fourneaux peuvent laisser aller leur créativité.
Attention, c'est un bistrot, par un barbecue coréen où les aliments volent, planent, surfent et finissent dans votre assiette, ne vous attendez pas à un Las Vegas Show, mais juste un agréable moment de convivialité...
Le menu tient sur une feuille, les vins sont affichés sur les murs et sont servis en pichets de 25 ou 50cl (2 à 4 1/2 verres).

Ce matin là j'ai opté pour la terrine de fèves au lard (servie froide et très intéressante), la pointe d'épaule de porc, purée de patate douce(fondante, grillée, un vrai délice), un 1/4 Sancerre et une trilogie panna cotta (dulce de leche au clou de girofle, fondant au chocolat et suprême d'orange sanguine).
André quand à lui avait choisi le saumon aux deux façons (croustillant et mariné au pamplemousse rose) et pour dessert la crème brûlée au citron et à la banane.

Les prix sont raisonnables, en moyenne 14 à 15 $ pour une assiette, et 7/8$ pour un dessert.
Nous déboursons une centaine de dollars à deux, vin, 4 cafés, une bouteille de Saint Justin, taxes et service compris.
Petite parenthèse : pourquoi différencier les taxes du pourboire ? Je crois bien que je poserais par écrit une petite réflexion à ce sujet...

A ce prix là c'est vrai que nous n'irons peut être pas chaque dimanche, et pour conclure je dirais que ce petit resto vaut le détour, belle salle lumineuse et chaleureuse, service très agréable, nourriture soignée, et juste en face du carré Saint Louis pour s'allonger dans l'herbe tendre et finir de digérer en lançant des cailloux aux écureuils !
On va attendre quelques mois avant cette option, et achevons notre digestion dans les rangées des chocolats à 50% du 4ème de La Baie !
Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...