La Montée (ex de Lait)

30 décembre oblige, un restaurant est choisi parmi la foultitude d'endroits que nous aimerions visiter...
J'avais invité des amis il y a quelques années à La Montée de Lait sur le plateau.
Petit établissement tout neuf et tout petit, nous l'avions presque rempli à 10 personnes...
Une belle expérience, belle carte et beau choix de vins...
4 ans plus tard...
Exit les 10 personnes, bonsoir le repas en tête à tête... 8 ans ça se fête !

Le restaurant change de nom, change d'adresse et s'agrandit.
Dès l'arrivée nous sommes accueillit avec gentillesse, nos manteaux vite rangés et les places choisies.
A droite de l'entrée, la superbe cave à vin vitrée fait son effet !
Nous comprendrons quelques minutes plus tard en ouvrant la carte que ladite cave est pleine à ras bord et cette carte ressemble plus à un guide des vins du monde ! Que choisir ??
Heureusement, sur le menu, des choix éclectiques de vin au verre sont suggérés. Ouf !
Le menu est court et ça ça me plaît beaucoup !!
Il n'y a si sel ni poivre sur les tables, encore un excellent bon point, le chef est sûr de lui !

Les plats se situent entre l'entrée et le plat principal. Ni entrée ni plat...
Comment expliquer ?
Plus gros qu'une entrée, plus petit qu'un plat, excellente initiative qui autorise les multiples dégustations sans avoir le sentiment d'exploser en sortant.
La formule 4 choix pour 55$ est formidablement équilibrée et permet de goûter à (presque) tout surtout si votre co-convive est partageur !

Maquereau à la torche
Fenouil croquant aux agrumes, jus d’orange réduit.
A part il était bon il était bon et excellent, rien à dire...

Ceci n’est pas une bouillabaisse
Flétan et coquillages dans un bouillon safran, rouille et granité de pastis.
La rouille est badigeonnée sur le rebord de l'assiette, le bouillon est versé dans l'assiette sous vos yeux, le seul bémol (pour en mettre un...) c'est le granité qui refroidit trop rapidement le bouillon... Peut être qu'avec une gelé de pastis ??

Bar noir grillé avec sa peau sur une endive braisée
Émulsion de café et caramel d'endive
Le contraste sucré du caramel avec l'amertume du café est vraiment étonnant et très agréable.

Filet de veau cuit sous-vide
servi façon « vitello tonato », cube de thon tiède et mayonnaise
Le veau est presque cru à cœur, tellement tendre qu'il se mange des yeux !

Poitrine croustillante de porcelet de lait

confite et laquée à la mélasse, écrasé de courge à la rosette de Lyon et yaourt moutarde
Pas facile à couper mais quelle explosion de saveur !

Quenelle de chocolat noir et poivrons confits
Ahh le poivron et le chocolat ! Quel heureux mariage !

Des vins au verre, un service irréprochable, une ambiance chaleureuse, un cadre reposant et la promesse d'une belle terrasse dès les beaux jours, voilà de quoi faire de ce restaurant un incontournable pour vos papilles !
Avec l'apéro, les cafés, les 4 verres de vin et les deux menus, pourboire inclus, compter à peu près 110$ par personne.

Anisbredele

Petits fours à l'anis












Alors là on touche au sacré !

Pas de
Noël réussi sans ces petits bijoux !
Ils parfument la cuisine, embaument vos cœurs et sont les premiers à disparaitre !
La magie opère dès leur conception, ouvrez
grands vos n'oeils !

Ingrédients

  • 500 g de sucre
  • 6 œufs
  • 600 g de farine
  • 25 g d'anis en graines (Philippe de Vienne je vous bénis !)








Monter le sucre et les œufs jusqu'au ruban : il faut fouetter pendant environ 20 minutes pour atteindre ce degré...
Mieux encore, courez vous acheter le merveilleux Kitchen Aid !
La pâte forme alors une mousse épaisse qui tombe "en ruban" quand on soulève le fouet.
Ajoutez l'anis (je l'ai fait un peu griller à sec dans une poêle).
Incorporez à l'aide d'une spatule la farine tamisée.
Dresser à la poche munie d'une douille ronde sur une plaque parcheminée.
Si vous désirez arrondir vos biscuits, écrasez légèrement le cône du bout du doigt mouillé.
Laisser sécher toute une nuit.
Le lendemain :
Préchauffer le four à 300°F, cuire pendant environ 20 à 30 minutes, surveillez bien la coloration.
Sous vos yeux ébaubis les petites boules vont se transformer en champignons...

Mauvaises dents, partiels mal fixés et dentiers brinquebalants, abstenez vous !

Ainsi se termine la merveilleuse odyssée des Winachtsbredele.
J'espère vous avoir fait apprécier ce petit bout d'Alsace et que quelques uns d'entre vous se lanceront dans l'aventure...
Bon appétit les gourmands et surtout JOYEUX NOËL !



Posted by Picasa

Butterbredele

Sablés au beurre
Délicieux ces petits biscuits ne vous laisseront pas indifférents !
D'autant qu'ils sont SUPER faciles à faire !
La pâte se travaille vraiment bien, de quoi vous réconcilier avec la "corvée"...

Ingrédients
  • 4 jaunes d'œufs
  • 125 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à thé d'extrait de vanille

Battre les jaunes avec le sucre jusqu'à obtenir une crème mousseuse.
Mélangez avec les autres ingrédients et laisser reposer la pâte au moins 30 minutes dans un film au frigo.
Cuire environ 15 minutes à 180°C (350°F).


Posted by Picasa

Biscuits glacés au citron


Foncés non parce que trop cuits, mes biscuits ont eu la surprise de leur courte vie en se voyant intégrer de la poudre d'amandes maison... Trop feignant pour les débarrasser de leurs peaux bronzées, celles-ci se retrouvèrent fort malgré elles dans la pâte des susdits biscuits...
N'empêche qu'ils sont mortels ces biscuits !


Ingrédients
  • 200g de beurre mou
  • 200g de sucre
  • 4 jaunes d'œufs
  • 125g de raisins "secs" (je les laisse imbiber dans du rhum pendant des mois !)
  • 200g de poudre d'amandes, noix ou noisettes
  • 1 pointe de couteau de cannelle
  • 300g de farine
Glaçage
  • 100g de sucre à glacer
  • 1 blanc d'œuf
  • le jus d'un citron + le zeste
La veille :
Travaillez le beurre en mousse, ajoutez peu à peu le sucre, puis les jaunes d'oeufs un à un. Ajoutez les raisins, la poudre d'amandes, la cannelle, enfin la farine. Laissez reposer une nuit au frais.
Le jour J :
Préchauffez le four à 180°C (350°F).
Abaissez la pâte sur une épaisseur de 5mm et découpez des formes avec vos emportes pièces préférés.
Enfournez pendant 10 minutes puis réduisez la température à 150°C pour encore 2 mn.
Dès la sortie du four, procédez au glaçage à l'aide d'un pinceau.

Cocos Bredele

Rochers à la noix de coco

Il fond dans la bouche, ressemble à un petit iceberg, léger comme le temps qui passe, son parfum envoûte et fait voyager quelque part entre Capricorne et Cancer ! ah ah ah

Ingrédients


  • 6 blancs d'œufs
  • 1 pincée de sel
  • 250g de sucre
  • 1 filet de jus de citron
  • 250g de noix de coco râpée

Préchauffez le four à 225°F (107,222222°C, ah ces conversions !)
Dans un grand récipient, au bain marie, battez les blancs d'œufs avec le sel et le sucre. Je vous conseille vivement d'acquérir si ce n'est déjà fait un batteur électrique, sinon vous risquez de vous retrouver avec des avant bras de Popeye !
Longtemps, patiemment, avec courage et endurance, montez les blancs en neige ferme, dès qu'ils ont atteint les 40°C, ajoutez le filet de jus de citron : cela les rendra plus fermes et plus blancs.
Incorporez la noix de coco à la spatule ou doucement au mélangeur.

Sur votre fidèle plaque de cuisson, déposez vos rochers à l'aide d'une poche à douille ronde ou à la main. Je vous conseille la première option c'est plus classe !
Enfournez pendant 30 à 40mn dans la partie haute du four, surveillez de près ils tendent à brunir trop rapidement !

Laissez refroidir avant de déguster...




Schwowebredele

petits biscuits souabes
L'épreuve de force !
Ces biscuits représentent beaucoup d'effort de patience et sont d'autant meilleurs !
La pâte est collante, difficile à travailler et réchauffe rapidement...
Courage le résultat est en conséquence.


Ingrédients
  • 200g de sucre
  • 200g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 275g de farine
  • 275g de poudre d'amandes
  • 75g d'écorce d'orange et/ou citron confits
  • 2 c. à café de cannelle
  • 1 pincée de sel fin
  • 2,5 cl de kirsch ou tout autre alcool parfumé de votre choix

Dorure

  • 1 jaune d'œuf
  • 1 c. à soupe de crème fraiche
Préchauffez le four à 180°C (encore 350°F).
Battre le beurre et le sucre jusqu'à consistance très crémeuse. Ajoutez les œufs, mélangez puis incorporer la farine, la poudre d'amandes, l'écorce confite, la cannelle, le sel, et l'alcool pour parfumer.
Travaillez bien ce mélange à la main (ou doucement au MERVEILLEUX Kitchen Aid), afin d'obtenir une pâte bien consistante.
Enveloppez dans du papier film (saran wrap pour les plus québécois d'entre vous) et mettez au frais toute une nuit. Je divise ma pâte en deux portions.
ronfleronfleronfleronfleronfle
Le lendemain étalez au fur et à mesure des portions de pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm.
Il ne faut pas que la pâte se réchauffe sinon elle se détache difficilement (oh oui !!).
Découpez à l'emporte pièce des motifs variés et burlesques en gardant votre calme s'il fait chaud dans votre cuisine !
Après chaque enfournement, remettez la pâte au froid pour la prochaine série... Le congélateur sied à merveille à cette opération.
Déposez sur une plaque à pâtisserie farinée ou recouvert de papier parchemin (incontournable élément de toute cuisine un temps soit peu équipée), badigeonnez avec la dorure et enfournez pendant 10 à 15 minutes, et laisser refroidir sur une grille.
Posted by Picasa

Intermède hivernal et spritzbredele

L'hiver...

Quelques degrés en dessous de 0, quelques degrés au dessus, un mélange de neige, de pluie, un rayon de soleil, et voilà que quelques insignifiantes branches sèches se transforment en bijoux...
















Petits sablés


Ingrédients

  • 270g de beurre
  • 250g de sucre
  • 5 jaunes d'œufs
  • 470g de farine
  • zeste de citron ou eau de fleur d'oranger (facultatif mais miam !)
  • une poche à pâtisserie

Préchauffer le four à 180°C (350°F).
Laisser doucement fondre le beurre en le travaillant en mousse. Ajouter le sucre, puis un à un les jaunes d'œufs.
Parfumer avec le zeste ou la fleur d'oranger (attention le goût est puissant !).
Incorporer la farine, ne laissez pas reposer, cette pâte est épaisse et froide elle passera difficilement à travers une douille.
Monter les sablés avec imagination et doigté, avec une poche à douille ou n'importe quel autre ustensile de votre gout !
Cuire 12 à 20 minutes suivant l'épaisseur, surveiller de près...

ENCORE ??

Losanges à la cannelle

Ingrédients
  • 1 œuf
  • 200g de sucre
  • 200g de beurre fondu
  • 3 c. à soupe de cannelle
  • 300g de farine
Préchauffer le four à 200°C (400°F).
Battre l'œuf avec le sucre, lorsque le mélange est onctieux, ajouter le beurre fondu et la cannelle, puis en dernier, la farine.
Étaler la pâte sur une plaque à cuisson recouverte de papier parchemin sur 1cm d'épaisseur (même principe que le carré aux noix). Lisser le dessus et enfourner pendant environ 18 minutes.



Dès la sortie du four, hopla quelques coups de couteau bien placés et vous voilà heureux possesseurs de ...



TADAAAAAM !! Losanges à la cannelle !


Bon rien de compliqué depuis le début non ?
On va un peu améliorer l'état de votre cuisine...


A suivre...

WinachtsBredele ou petits gâteaux de Noël alsaciens

Gourmandises de Noël !!

Hé bien voilà, le retour tant attendu des fameux petits gâteaux de Noël... Tous les ans depuis quelques années je remplace les cadeaux inutiles par ces quelques morceaux de bonheurs alsaciens. Loin de nos racines, quelques feuilles aux bouts de branches étirées, continuent de perpétuer les traditions.

Laure ton vœu est exaucé, le gros barbu m'a transmis ton commentaire !

Allergiques aux noix, gluten, œufs, produits laitiers, sucre, kilos, bonheur et gourmandise passez votre chemin et allez lire d'autres articles...

Je commence avec le carré aux noix :

Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 150g de sucre
  • 175g de farine
  • 125g de noix grossièrement concassées (noix, noisettes ou autre Juglandacée de votre choix)
  • 1 sachet de levure chimique (10grammes)

Préparation :

Préchauffer le four à 180°C (350°F)
B
attre les œufs et le sucre pour obtenir un mélange jaune pâle
bien mousseux et onctueux.

Ajouter les noix, puis la farine avec la levure
Verser la pâte dans un plat allant au four (genre plaque de cuisson) préalablement graissé ou recouvert de papier parchemin.
Étaler la pâte sur 1 cm de hauteur environ. Cette pâte est très collante, j'utilise une 2eme feuille parchemin sur le dessus et j'étale au rouleau. La feuille s'enlève toute seule après cuisson.
Cuire environ 15', mais surveiller près, ça cuit vite !
Dès la sortie du four, couper aux formes désirées (en carré sinon il faut changer de nom !)

Tous ces bredele se conservent très bien et longtemps dans des boites hermétiques mélangés avec 2 ou 3 morceaux de sucre.

À suivre...
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...